Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mai 18
Bulletin

A l’approche des Jeux olympiques, les évacuations de campements, bidonvilles et squats semblent s’intensifier en Ile-de-France, et notamment en Seine-Saint-Denis. Plusieurs associations réunies dans le collectif Le revers de la médaille dénoncent un « nettoyage social ».

En réponse, le gouvernement a promis 200 places d’hébergement d’urgence à Paris. Des « sas d’accueil temporaires régionaux » ont par ailleurs été créés dans le but de désengorger l’Ile-de-France. Les personnes prises en charge sont ainsi déplacées dans une autre région pendant une vingtaine de jours.

Ces dispositifs sont critiqués par certains associatifs, comme Elina Dumont, vice-présidente du comité de la rue de l’association Entourage. Dans cette vidéo, elle s’indigne de ces mesures de déplacement des populations précaires.

La préfecture d’Ile-de-France, de son côté, dément tout « objectif zéro SDF » pour les JO 2024. Pour en savoir plus sur ce sujet, nous vous invitons à lire l’article ci-dessous.

Opération « Terrains de Jeux »

Ce sujet a été réalisé dans le cadre du projet « Terrains de Jeux », soutenu par Visa, partenaire mondial des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

Jusqu’en novembre 2024, huit jeunes, accompagnés par les journalistes du Monde, racontent l’année olympique vue de la Seine-Saint-Denis sous forme d’articles, de vidéos et de podcasts. Ils ont été repérés par l’association Sport dans la ville dans le cadre d’un partenariat avec Visa dont l’objectif est de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes issus des quartiers prioritaires. La rédaction du Monde est responsable du choix des sujets et des contenus éditoriaux.

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.