Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mai 18
Bulletin

Chanteuse et parolière de nombre des succès de Kassav’, le groupe qui a fait du zouk l’une des inventions musicales caribéennes marquantes du XXe siècle, Jocelyne Béroard, qui vit entre la Martinique, son île natale, et Paris où elle séjourne actuellement, pour les deux concerts qui y seront donnés les samedi 18 et dimanche 19 mai. Deux dates d’une tournée baptisée « Sé’w nou enmé » (« c’est toi qu’on aime »), dédiée à Jacob Desvarieux, leader et cofondateur du groupe, créé en 1979, son charismatique guitariste et chanteur, compositeur et arrangeur, mort en juillet 2021 en Guadeloupe des suites du Covid-19.

Commencée il y a un an à Sainte-Lucie, dans les Caraïbes, la tournée passe par Paris les samedi 18 (Accor Arena, complet) et dimanche 19 mai (Adidas Arena), puis au SunSka Festival (Gironde) cet été. Avant de se poursuivre plus tard en Amérique du Nord, en Europe et dans les Caraïbes. Au centre de l’affiche annonçant les concerts, figure en gros plan un portrait de Jacob Desvarieux. « Nous ne voulons pas que les gens oublient son visage, c’est tout. Parce que Jacob a été capital dans la “construction” même de Kassav’, justifie la chanteuse. Après sa mort, pour moi, Kassav’c’était fini.  »

La question de « l’après » a pourtant rapidement surgi. « Nous nous sommes dit qu’on ne pouvait pas le laisser partir comme ça, sans rien faire. La pandémie du Covid-19 ayant interdit tout rassemblement, ses funérailles s’étaient déroulées dans la plus stricte intimité. Des milliers de Guadeloupéens, en plus de ceux venus de Martinique et d’ailleurs, attendaient sur le bord de la route le passage du cercueil entre Pointe-à-Pitre et Saint-François, où il a été enterré, pour le saluer une dernière fois.  »

« Des titres créés et chantés par Jacob »

Quelques années plus tôt, Jacob Desvarieux, lors de la 7e édition du Grand Méchant Zouk – des concerts réunissant autour de Kassav’la crème de la musique antillaise – avait prévu un hommage au chanteur auteur-compositeur Patrick Saint-Eloi (1958-2010), membre du groupe pendant vingt ans. Le fil rouge en était le répertoire de Saint-Eloi. « Il nous a semblé logique que nous rendions hommage à Jacob, en reprenant cette formule. »

D’où cette tournée pour laquelle le répertoire sera « essentiellement composé des titres créés et chantés par Jacob ou qu’il avait composés pour nous. Pour moi c’est facile car il m’en avait fait pas mal, Siwo, Mwen alé, Kay manman… Mais Jean-Claude [Jean-Claude Naimro, l’un des musiciens leaders du groupe, claviériste, auteur-compositeur, chanteur] a été obligé d’apprendre ses chansons. » Tout comme le chanteur Patrice Hulman, appelé en renfort, en l’absence de Jean-Philippe Marthély, l’un des chanteurs piliers de Kassav’, encore en convalescence après un AVC survenu en février 2020.

Il vous reste 51.18% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.