Meilleures Actions
Histoires Web mercredi, juillet 17
Bulletin

La prise de position de Kylian Mbappé contre « les extrêmes » continue de faire réagir

Plusieurs responsables politiques ont réagi ce matin aux propos que Kylian Mbappé a tenus hier. Appelant le peuple français et « surtout la jeune génération » à aller voter aux élections législatives, la star du football a dit vouloir défendre « des valeurs de mixité, de tolérance, de respect ».

Alors que son collègue Marcus Thuram avait appelé samedi à « se battre pour que le RN ne passe pas », Kylian Mbappé a affirmé « partage[r] les mêmes valeurs que Marcus ». « Je suis contre les extrêmes, les idées qui divisent », a-t-il ajouté.

Eu égard à l’aura de l’attaquant, cette prise de position n’a pas enchanté à l’extrême droite. « Je ne me permets pas de faire des leçons sur le football, je ne me sens pas qualifié, pas légitime. C’est bien que chacun reste dans son domaine », a ainsi réagi sur Franceinfo Nicolas Bay, élu député européen sur une liste Reconquête ! et désormais en rupture avec Eric Zemmour.

« Je ne sais pas si [sa voix] porte sur ces questions politiques, a-t-il ajouté. Il est important que chacun reste à sa place, la démocratie consiste à donner du pouvoir aux Français, pas à les manipuler, à les instrumentaliser, à tout mélanger. »

En revanche, la prise de position de Kylian Mbappé a reçu l’approbation du premier ministre. « Je crois profondément que les jeunes qui parlent aux jeunes, qui sont des modèles pour eux, évidemment sont dans leur rôle quand ils les appellent à accomplir un devoir civique qui est celui du vote, et ensuite, effectivement, il a dit qu’il refusait les extrêmes, qui sont le carburant de la division, de la haine de l’autre. Je pense que beaucoup de jeunes se retrouvent derrière Kylian Mbappé. Après, je pense que les jeunes vont regarder les programmes, les idées et se prononcer », a déclaré Gabriel Attal sur RTL.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.