Meilleures Actions
Histoires Web lundi, mars 4
Bulletin
Capture d’écran du teaser du documentaire « L’Ecole en actes ».

C’est un documentaire qui tombe à point nommé. Il s’appelle L’Ecole en actes et montre ce que la pratique du théâtre – que ce soit en primaire, au collège, au lycée général ou professionnel – apporte aux élèves. Réalisé par Valentin Boulay et Gildas Le Roux à l’occasion des 40 ans de l’Association nationale de recherche et d’action théâtrale (Anrat) et coproduit par la Compagnie des Indes, il a été présenté, en avant-première, samedi 20 janvier, au Théâtre de la Ville, à Paris. Soit quatre jours après la conférence de presse d’Emmanuel Macron, au cours de laquelle le président de la République a déclaré souhaiter « que le théâtre devienne un passage obligé au collège dès la rentrée prochaine ».

Lire aussi | Education, santé, sécurité… Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse d’Emmanuel Macron

Devant quelque huit cents personnes, Philippe Guyard, directeur de l’Anrat, n’a pas caché que l’association – qui rassemble des artistes et des enseignants engagés dans des actions de transmission du théâtre de la maternelle à l’université – a été prise de court par cette annonce « dont les contours restent très très flous ». Mais, a-t-il ajouté, « nous sommes prêts à accompagner cette réflexion ». Le seul ministre présent dans la salle est… un ancien ministre de la culture : Jack Lang.

Sa prise de parole, enregistrée le 18 décembre 2023 et retransmise sur grand écran, a fait sourire et applaudir le public. « Les élèves, tels qu’ils sont formés à la française, sont, d’une certaine manière, hémiplégiques. On essaye de former leur cerveau conceptuel, théorique, mais on laisse en friche leur imagination, leur créativité, leur capacité à inventer. C’est une perte. Il faut y aller carrément », insiste Jack Lang. Et l’indéboulonnable président de l’Institut du monde arabe de rappeler la « petite révolution » qu’il avait tenté d’engager en 2000 avec Catherine Tasca, alors ministre de la culture, tandis que lui était ministre de l’éducation nationale : « Nous voulions que, de l’école maternelle aux universités, des horaires soient accordés à la pratique des arts, nous souhaitions que les écoles de formation des maîtres fassent une place à l’art et à la culture. Aujourd’hui, c’est un scandale. A quelques exceptions près, l’art et la culture sont absents de la formation des maîtres. Comment comprendre cette anomalie dans un pays comme la France qui, en permanence, fait les gros bras pour dire “nous sommes un grand pays de culture” ? » Depuis, les ministres ont changé, mais le président promet désormais de faire une large place aux arts à l’école.

Disponible en DVD et en ligne

Il serait judicieux que les nouveaux locataires de la Rue de Valois (Rachida Dati) et de la Rue de Grenelle (Amélie Oudéa-Castéra) visionnent L’Ecole en actes. Et que ce documentaire – disponible en DVD et en ligne –, auquel participent les comédiens ou metteurs en scène Thomas Jolly, Ariane Mnouchkine, Philippe Torreton, Vincent Dedienne, Julie Deliquet et Emmanuel Demarcy-Mota (directeur du Théâtre de la Ville et président de l’Anrat), soit diffusé à la télévision.

Il vous reste 20% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.