Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

TF1 passe à l’attaque. Le groupe audiovisuel a confirmé à l’Agence France-presse (AFP), lundi 22 janvier au soir, avoir déposé une plainte auprès de la Commission européenne pour « aide d’Etat illégale » de la France en faveur de France Télévisions, confirmant une information du Figaro.

« Le droit communautaire protège le financement des services publics mais la règle est formelle : il faut des obligations clairement définies pour prétendre à ce financement », disent Frédéric Mion et Benoît Le Bret, avocats associés au sein du cabinet Gide, en charge du dossier, dans le quotidien.

La suppression de la redevance TV, pour l’heure remplacée par l’affectation d’une fraction de TVA, est au cœur de l’argumentaire de TF1. « Ce changement des modalités de financement décidé par le législateur constitue une nouvelle aide d’Etat. Elle doit en principe faire l’objet d’une notification auprès de la Commission européenne avant sa mise en œuvre. Dans le cas contraire, elle est illégale », assurent encore Mes Mion et Le Bret.

Lire aussi la tribune : Article réservé à nos abonnés « La suppression de la redevance TV pose la question de l’indépendance des médias publics »

« Double fraude fiscale »

La plainte dénonce aussi une « double fraude fiscale ». « Le nouveau mode de financement de France Télévisions l’oblige depuis 2022 à s’acquitter d’une taxe sur les salaires. Taxe que l’Etat compenserait de manière illégale au regard du droit européen, en augmentant la dotation budgétaire allouée au service public », assure Le Figaro.

Pour les avocats de TF1, le service public a en outre « profité, depuis 1969, d’un régime de TVA très réduit (2,1 % au lieu de 20 %), qui lui a permis d’échapper à la taxe sur les salaires à laquelle il aurait dû être assujetti ». Selon le quotidien, Bruxelles « vient de notifier la France, qui a quatre semaines pour répondre ». Si la Commission « décide ensuite d’ouvrir une procédure, elle aura dix-huit mois pour l’instruire et rendre ses conclusions ».

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés TF1, sous pression dans son cœur de métier, fait le pari d’une nouvelle ère numérique

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.