Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Une voiture électrique, que nenni ! La firme de location Hertz a décidé de se séparer de 20 000 véhicules de ce type, soit le tiers de sa flotte, trois ans après avoir annoncé en fanfare des commandes record d’automobiles Tesla. En cause, la désaffection des clients, qui ne veulent pas vivre dans l’angoisse d’être incapables de recharger leur batterie ou refusent de télécharger des applications pour trouver le chargeur idéal.

Par ailleurs, la conduite d’un véhicule lourd et à forte accélération a provoqué de nombreux accidents chez les non-initiés.

A cela s’est ajoutée la politique de prix cassés d’Elon Musk, qui a réduit la valeur des Tesla d’occasion et sérieusement compliqué l’équation financière de Hertz. Enfin, les batteries des véhicules électriques coûtent cher en entretien et en réparation. « La Tesla fait partie des voitures les plus vendues en Amérique, mais ce n’est pas encore la meilleure voiture de location », a déclaré Stephen Scherr, le PDG de Hertz au New York Times le 11 janvier.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Tesla déclenche une guerre des prix des voitures électriques

L’annonce de l’entreprise est survenue dans un contexte de défiance vis-à-vis de la voiture électrique. L’ancien président des Etats-Unis, Donald Trump, en a fait un argument de campagne dans le Midwest, où le froid et les distances rendent ce véhicule peu fiable. Le sénateur républicain du Wyoming, John Barrasso, en a profité pour dénoncer, le même jour au Congrès, la politique de Joe Biden de soutien à la « watture ».

« Nous sommes sur le point de dépenser des centaines de milliards de dollars que nous n’avons pas pour subventionner des voitures électriques dont la grande majorité des Américains ne veulent pas », a accusé M. Barrasso. « C’est particulièrement vrai dans le Wyoming, où les voitures électriques ne peuvent tout simplement pas rivaliser avec les véhicules conventionnels », a-t-il ajouté.

Guerre des prix

Notant que 40 % des voitures électriques étaient vendues en Californie, fief démocrate, il a dénoncé le fait que « les familles travaillant dur dans le Wyoming… se [retrouvaient] coincées à subventionner les riches de Californie ». Il a fustigé une politique favorable aux Chinois, puisque le constructeur BYD dépasse désormais Tesla dans l’empire du Milieu et en Europe, tandis que Ford perd des milliards de dollars dans ce secteur. « Personne ne croit vraiment que les deux tiers des voitures neuves vendues aux Etats-Unis en 2032 seront électriques », a-t-il affirmé.

Il est vrai que, après des années d’euphorie, Tesla, la firme développée par Elon Musk, affronte des vents contraires. Même si ses ventes ont progressé de 38 % en 2023, pour atteindre 1,8 million de véhicules, elle n’est plus leader mondial de la voiture électrique, ayant été dépassée par BYD.

Il vous reste 25% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.