Meilleures Actions
Histoires Web mercredi, février 21
Bulletin

PRIME VIDEO – À LA DEMANDE – SÉRIE DOCUMENTAIRE

« Il y a des gens qui vont te regarder parler sur des jeux vidéo ? » A 43 ans, Yann Carrey, alias CodJordan23, n’oublie pas l’étonnement de ses amis à ses débuts de streamer. Il est une des nombreuses stars du Web à témoigner dans la série en cinq volets consacrée à Squeezie, le créateur de contenus aux 18,6 millions d’abonnés sur YouTube.

Lire la rencontre avec Squeezie : Article réservé à nos abonnés « Des parents m’ont dit : “Vous êtes le Pierre Bellemare de nos enfants” »

On retrouve cette incompréhension dès le premier épisode, consacré à l’adolescence de Lucas Hauchard. Depuis ses 4 ans et le divorce de ses parents, il est, avec son frère aîné, Florent (particulièrement touchant dans la série), tiraillé entre Thierry, le père informaticien, qui lui offre sa première console, et sa mère, Corinne, qui va tout faire pour l’empêcher de jouer. « Les vieux comprennent pas ce qui se passe dans la tête des jeunes », rappe Orelsan dans Changement, en 2008.

Première marche en 2011. A 15 ans, Lucas Hauchard donne naissance à Squeezie. Puis Laurent Rumayor, son futur manageur et directeur général de son agence Bump, lui fait rencontrer Cyprien, « le » mec qui régit YouTube à l’époque. Dès lors, les gens vont payer pour les regarder jouer. « A 16 ans, il allait à l’école, tournait une vidéo, la montait, la mettait en ligne tous les jours. Qui fait ça ? Personne », souligne le financier d’ordinaire invisible.

Rencontrer son public

Au-delà de l’ascension de Squeezie, ce premier chapitre retrace, en creux, la naissance de la première génération de youtubeurs (Cyprien, Natoo, Mister V) et laisse entrevoir l’autre grande motivation de Squeezie : rencontrer son public.

La première fois, ce sont trois gamins qui rôdent devant le pavillon familial et qu’il fait entrer dans sa chambre. Plus tard (épisode 4), ils seront 1 000 bénévoles à venir à Paris La Défense Arena pour jouer à Où est Charlie ?, en avril 2022. Jusqu’à l’apothéose du premier GP Explorer, course de formule 4 où vingt duos de personnalités du Net s’affrontent sur la piste du Mans, devant 40 000 personnes, le 8 octobre 2022. « Tous les jours, il a des tweets qui essaient de le descendre, explique Gotaga, un autre streamer. Ce jour-là, il n’avait que de l’amour. »

Lire le récit : GP Explorer 2, le défi fou mais pas si neuf de Squeezie

Ce « saut dans le temps » de trois épisodes – Le Monde n’a pu visionner que les épisodes 1 et 4 – fait apparaître d’autres évolutions. Désormais, Squeezie parle argent, prise de risque. Et les médias mainstream ont assimilé que les vidéastes du Net font plus de vues qu’eux. Dans ce nouveau rapport de force, Squeezie conserve un atout : la confiance, de son équipe et de ses invités.

Lire la critique : Pour son « Interview face cachée », sur France 2, Hugo Travers invite une autre star des réseaux sociaux, Squeezie

« Il y a très peu d’occases où tu peux être toi-même, assure ainsi l’acteur et réalisateur Jonathan Cohen. Dans les interviews, tu as toujours peur de dire une connerie. Là [dans les vidéos de Squeezie comme Qui est l’imposteur ?], tu peux être toi, et c’est trop bien. » Un avis partagé, face caméra, par Bigflo et Oli, Eric (Judor) et Ramzy, ou Orelsan. L’enjeu, désormais, est de durer.

Squeezie. Merci Internet, série documentaire de Théodore Bonnet (Fr., 2023, 5 x 45 min). Disponible à la demande sur Prime Video.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.