Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Sèche-cheveux, fer à repasser, aspirateurs, cuiseurs de riz… plus de deux tiers des appareils types que l’on trouve dans les foyers français suivis par l’Ademe consomment moins de 100 kWh/an. Mais, à l’autre extrémité du spectre, certains objets rares sont de très gros consommateurs d’énergie.

La consommation moyenne d’électricité d’une piscine est ainsi énorme : 1 690 kWh/an pour une piscine enterrée (soit 294 euros) et 1 038 kWh/an pour un bassin hors sol (181 euros), selon l’exemple du panel ElecDom, qui confirme les relevés de 2006 menés sur vingt piscines. Une cave à vin va, quant à elle, consommer autant en moyenne qu’un réfrigérateur simple (et faire gonfler la facture d’électricité d’une trentaine d’euros par an).

Fait moins connu, des objets liés à la sécurité tels qu’une porte automatique sont également de grands consommateurs d’électricité, parce qu’ils restent constamment en veille.

Quant à la climatisation, relativement peu courante dans les foyers français, elle consomme énormément d’électricité. Un climatiseur mobile avec une gaine d’évacuation consomme 88 % de plus qu’un ventilateur au plafond, selon les calculs de Topten.

De rares ménages disposent enfin d’une voiture électrique. Le panel ElecDom a pu suivre la consommation de l’un d’entre eux : elle s’élève à 2 782 kWh par an, « soit 32 % de la consommation électrique du logement concerné » ou 484 euros. Un poids sans commune mesure avec d’autres appareils de mobilité : la consommation moyenne annuelle des vélos, trottinettes ou overboard électriques est de 10 kWh par an, soit trois fois moins qu’une cafetière filtre.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.