Meilleures Actions
Histoires Web mardi, mars 5
Bulletin

Chassez le clash de la télévision, il revient au galop. Si, à l’intérieur du château de « Star Academy », la bienveillance est de mise, avec des élèves garantis sans amertume ni jalousie et des professeurs qui n’ont jamais un mot plus haut que l’autre, il n’en est pas (du tout) de même du côté des fans les plus engagés. Dans une bulle toute aussi artificielle et déconnectée de la réalité, les autonommées « teams » (« équipes ») de soutien des candidats s’écharpent sans faiblir sur les réseaux sociaux : telle candidate aurait « volé » la place d’un autre, jugé bien plus talentueux, tel autre serait injustement favorisé par la production, qui cacherait à quel point il est en réalité un mauvais camarade envers les autres…

Lire la chronique : Article réservé à nos abonnés Le retour de la « Star Academy » : chantons sous l’ennui

L’ambiance a été si délétère que des parents d’élèves se sont sentis obligés d’intervenir, fait inédit dans ce programme. Le père de Candice, jeune aspirante de 20 ans nommée cinq fois d’affilée par les professeurs mais repêchée quatre fois par le public, a ainsi regretté, dans une publication sur Instagram mi-décembre, que sa fille soit « la cible d’un déferlement de haine auquel personne n’est préparé ». Puis la mère d’une autre candidate, Lénie, a publié une vidéo sur TikTok deux semaines plus tard : « Avec les parents des élèves, nous avons décidé d’intervenir un petit peu, étant donné tous ces messages de haine qu’on peut lire sur nos enfants et qui sont totalement injustifiés. » « Très honnêtement, je ne pensais pas que, devant autant de bienveillance, on puisse arriver à tirer autant de haine, ça me rend assez triste », a poursuivi la mère de la benjamine de la promotion, éliminée samedi 13 janvier.

Récemment, c’est une des deux répétitrices qui a, à son tour, pris la parole sur X pour rappeler que « la haine est intolérable » : « Soyez aussi bienveillants que les élèves eux-mêmes », a invité Lucie Bernardoni – par ailleurs candidate de la saison 4 –, le 8 janvier.

Il faut dire que les critiques acerbes ne s’arrêtent pas à des commentaires publiés dans le flux des émissions et qui s’enfouissent les uns sous les autres dans le fil infini de X. Les comptes Instagram des candidats sont également pris pour cible, avec des messages parfois très désagréables laissés sur leurs dernières publications et qu’ils ne manqueront pas de découvrir une fois sortis de leur cage dorée de Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne).

Passion délirante

Plus que l’année dernière, la compétition est féroce entre les « teams » qui se targuent chacune d’être les plus actives dans l’envoi frénétique de SMS pour sauver leur candidat. Cela va même jusqu’à la création de cagnottes en ligne chaque semaine, pour faire voter par procuration ceux qui habiteraient à l’étranger ou auraient atteint la limite de SMS (200 par candidat et par semaine, « dans le souci de préserver l’équité et la loyauté de la compétition entre les candidats », selon le règlement de TF1).

Il vous reste 35% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.