Meilleures Actions
Histoires Web mercredi, février 21
Bulletin

C’est un changement de calendrier qui a déclenché une crise politique. Au Sénégal, le président Macky Sall a annoncé, à trois semaines de la tenue de l’élection présidentielle, le report du vote au 15 décembre 2024, soit dix mois plus tard. D’ici là, c’est lui qui restera au pouvoir, au-delà donc de la fin de son mandat prévue début avril. Une décision perçue par l’opposition comme une tentative de « coup d’Etat institutionnel » et qui a entraîné une série de manifestations dans la capitale, Dakar.

Pour certains observateurs, cet épisode augure peut-être d’une rupture démocratique inédite dans le pays. Car depuis son indépendance de la France, en 1960, le Sénégal a jusqu’ici fait figure d’exception en Afrique de l’Ouest. Aucun coup d’Etat militaire n’y a jamais eu lieu et aucune élection n’avait été reportée depuis les années 1960.

Dans cette vidéo, nous tentons d’expliquer pourquoi le président sénégalais a décalé l’élection et comment cette décision a mené à une crise qui prend de l’ampleur. Pour en savoir plus sur les enjeux de la prochaine élection présidentielle au Sénégal, nous vous renvoyons à l’analyse ci-dessous.

« Comprendre en trois minutes »

Les vidéos explicatives qui composent la série « Comprendre en trois minutes » sont produites par le service Vidéos verticales du Monde. Diffusées en premier lieu sur les plates-formes telles que TikTok, Snapchat, Instagram et Facebook, elles ont pour objectif de remettre en contexte les grands événements dans un format court et de rendre l’actualité accessible à tous.

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.