Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Un ancien conseiller économique et proche allié de Donald Trump, Peter Navarro, a été condamné jeudi 25 janvier à quatre mois de prison pour entrave aux pouvoirs d’enquête du Congrès qui l’avait convoqué pour l’entendre sur l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021.

Sanctionné également par une amende, Peter Navarro a annoncé son intention de faire appel. Il avait été reconnu coupable en septembre des chefs d’accusation de refus, en février 2022, de se rendre à une convocation de la commission de la Chambre des représentants qui enquêtait sur les événements du 6 janvier 2021 et de lui fournir des documents.

Ce jour-là, des centaines de partisans de Donald Trump avaient pris l’assaut le Capitole, siège du Congrès américain, afin de tenter d’y empêcher la certification de la victoire de son adversaire démocrate Joe Biden. Un autre ancien conseiller de l’ancien président américain, Steve Bannon, héraut du populisme de droite, a déjà été condamné pour les mêmes faits à quatre mois de prison en 2022. Il a également fait appel.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Aux Etats-Unis, des peines exemplaires pour les assaillants du Capitole

« Immunité absolue » pour Trump ?

Donald Trump n’a pas été directement inquiété par la justice pour ces événements, bien que la commission d’enquête sur le 6 janvier 2021 ait recommandé en décembre 2022 des poursuites pénales à son encontre, notamment pour appel à la rébellion et complot contre les institutions américaines. Le républicain, candidat à la candidature pour le prochain scrutin présidentiel, a néanmoins été inculpé en août 2023 par un tribunal fédéral à Washington puis par la justice de l’Etat de Géorgie (sud-est) pour ses tentatives d’obtenir l’inversion des résultats de l’élection de 2020.

L’ex-président invoque une « immunité absolue » pour ses actes alors qu’il était à la Maison Blanche, mais la juge à son procès fédéral à Washington, Tanya Chutkan, a rejeté en décembre son recours en annulation des poursuites sur ce motif. Une cour d’appel fédérale de Washington doit statuer à ce sujet dans les prochains jours après avoir entendu les arguments de la défense et de l’accusation le 9 janvier.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Présidentielle américaine 2024 : Nikki Haley s’engage à poursuivre son duel avec Donald Trump pour l’investiture républicaine, malgré sa défaite dans le New Hampshire

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.