Meilleures Actions
Histoires Web mercredi, février 21
Bulletin

C’est un rapport peu flatteur pour Joe Biden. Le procureur spécial Robert Hur chargé d’enquêter sur les accusations de mauvaise gestion de documents confidentiels par le 46e président des Etats-Unis a décidé de ne pas recommander de poursuites. Dans ce document publié jeudi 8 février, il décrit le président américain comme un « homme âgé avec une mauvaise mémoire » et conclut qu’« une inculpation ne se justifierait pas » contre Joe Biden, 81 ans.

Tout fil de ces 388 pages, M. Hur évoque notamment un entretien de cinq heures étalé sur deux jours avec Joe Biden au cours duquel il dit avoir constaté que « sa mémoire avait empiré ». « Il ne se souvenait plus quand il était vice-président », ne sachant plus exactement en quelle année son mandat avait commencé ou s’était achevé, ni exactement l’année du décès de son fils aîné Beau, y affirme-t-il.

Le procureur spécial Robert Hur avait été nommé en janvier 2023 par le ministre américain de la Justice Merrick Garland après à la découverte en 2022 de documents classés confidentiels datant de l’époque où Joe Biden était vice-président (2009-2017) dans sa résidence de Wilmington, dans le Delaware, ainsi que dans un ancien bureau.

Lire aussi : Etats-Unis : de nouveaux documents confidentiels retrouvés chez Joe Biden, une enquête indépendante diligentée

L’âge du président en question

Joe Biden a souligné dans un communiqué que cet entretien s’était déroulé en octobre 2023, dans les tout premiers jours de la « crise internationale » déclenchée par l’attaque sans précédent du Hamas palestinien en Israël. « Pendant toute ma carrière de responsable politique, j’ai toujours travaillé pour protéger la sécurité de l’Amérique. Je prends ces sujets au sérieux et personne n’en a jamais douté », écrit encore le président candidat à un second mandat.

Richard Sauber, l’avocat de la Maison Blanche a salué dans un communiqué la décision d’un procureur mais a fait part d’un certain agacement. « Nous rejetons un certain nombre de commentaires incorrects et déplacés dans le rapport du procureur spécial », qui décrit Joe Biden en « homme âgé » doté d’une « mauvaise mémoire », écrit Richard Sauber, ajoutant : « Cependant, la décision la plus importante du procureur spécial, à savoir de ne pas poursuivre, est solidement basée sur les faits et les preuves. »

« Si vous êtes trop sénile pour être jugé, alors vous êtes trop sénile pour être président. Joe Biden est inapte à diriger cette nation », a réagi Alex Pfeiffer, directeur de la communication du groupe d’action publique (super PAC) pro-Trump Make America Great Again.

Lire aussi : L’affaire des documents classifiés découverts au domicile de Joe Biden est-elle comparable à celle de Donald Trump ?

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.