Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

C’était une finale avant l’heure. La Biélorusse Aryna Sabalenka s’est défaite de l’Américaine Coco Gauff en demi-finales de l’Open d’Australie, jeudi 25 janvier. La numéro 2 mondiale, qui n’avait pas dû s’employer jusqu’ici dans la compétition, s’est qualifiée en deux sets accrochés (7-6, 6-4), et 1 h 42 de jeu. Tenante du titre, la joueuse de 25 ans atteint une finale d’un Grand Chelem pour la troisième fois de sa carrière.

Lire aussi | Novak Djokovic écarte Taylor Fritz et file en demi-finales pour la onzième fois à l’Open d’Australie

Les deux joueuses ne s’étaient pas affrontées depuis la finale de l’US Open, remportée par Coco Gauff, en septembre 2023. « Je voulais vraiment cette revanche », avait ainsi déclaré Aryna Sabalenka, après sa victoire en quarts de finale, contre la Tchèque Barbora Krejcikova (6-2, 6-3).

La Biélorusse, qui s’était dite « impatiente » d’en découdre, a donné le ton d’entrée. Agressive très tôt dans les échanges, elle n’a pas laissé respirer son adversaire, qui a montré du répondant. Si Coco Gauff est restée impassible, sans aucune réaction entre les échanges gagnés comme perdus, Aryna Sabalenka – qui disputait sa sixième demi-finale de suite en Grand Chelem – a laissé éclater sa frustration après ses fautes directes, survenues la plupart du temps lors de points importants.

Sabalenka surpuissante

Dans la première manche, l’Américaine s’est montrée en difficulté au service, commettant six doubles fautes. La numéro 2 mondiale en a profité pour s’offrir un tie-break, alors que son adversaire servait pour le gain du set. Dans ce jeu décisif, Coco Gauff a chuté, sans gravité. Elle a levé le pouce, signe que tout allait bien.

Reste que sur le court, elle s’est vue dépassée par l’agressivité d’Aryna Sabalenka. Au moment de remporter le premier set, cette dernière n’a cependant pas célébré, ayant probablement en tête leur dernier affrontement, où elle s’était inclinée malgré avoir remporté la première manche.

Coco Gauff n’était pas loin de la rupture en début de deuxième manche. Dès le premier jeu, la Biélorusse a manqué une balle de break, frappant du pied une balle de frustration. Sa rivale a résisté, criant de rage vers son entraîneur au moment de sauver sa mise en jeu. Aryna Sabalenka a expédié ses jeux de service, tandis que Coco Gauff est en difficulté sur chacun d’entre eux. Elle a cédé à 4-4, offrant sur un plateau la seconde manche à son adversaire. Sous les yeux de Billie Jean King, sextuple lauréate de Wimbledon, la puissance de Sabalenka a eu raison de la numéro 4 mondiale.

Zheng met fin au rêve de Yastremska

Dans l’autre demi-finale, la Chinoise Qinwen Zheng s’est imposée en deux sets contre l’Ukrainienne Dayana Yastremska, 93e au classement WTA. Issue des qualifications, cette dernière avait créé la surprise en éliminant la Tchèque Marketa Vondrousova, gagnante de Wimbledon en 2023, au premier tour, et s’était offerte en huitièmes de finale la Biélorusse Victoria Azarenka, ancienne numéro 1 mondiale.

Qinwen Zheng et l’Ukrainienne Dayana Yastremska après la demi-finale de l’Open d’Australie, à Melbourne, le 25 janvier 2024.

Ce stade de la compétition était inédit pour les deux joueuses en Grand Chelem. A 21 ans, Qinwen Zheng n’avait jamais fait mieux qu’un quart de finale, à l’US Open 2023. Et la meilleure performance de Dayana Yastremska était un huitième de finale, à Wimbledon, en 2019.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Nadal ambassadeur, Masters féminin envisagé, le tennis cède à son tour aux sirènes de l’Arabie saoudite

C’est avec un jeu totalement décomplexé que l’Ukrainienne a abordé la rencontre. Grâce à plusieurs revers gagnants, elle a mis la pression sur son adversaire en prenant son service d’entrée. Mais la joueuse de 23 ans n’a pas confirmé cette offensive, commettant quatre doubles fautes en un seul jeu pour rendre son break d’avance.

Newsletter

« Paris 2024 »

« Le Monde » décrypte l’actualité et les enjeux des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

S’inscrire

La Chinoise, tête de série numéro 12, s’est montrée capable d’éclairs de génie, remportant des échanges qu’elle semblait avoir perdus. En difficulté sur son coup droit, Yastremska a semblé gênée par une douleur aux abdominaux. Elle a demandé un temps mort médical au milieu de la première manche.

Mais l’Ukrainienne n’a pas baissé les bras. Elle s’est beaucoup encouragée, sautillant entre chaque point. Lors de chaque deuxième balle de la Chinoise, Yastremska a misé sur un retour gagnant. Une stratégie qui n’a pas suffi. La numéro 15 mondiale s’est imposée en deux sets (6-4, 6-4) et se qualifie pour la première finale de sa carrière en Grand Chelem. Elle y retrouvera, donc, Aryna Sabalenka. Les deux joueuses s’étaient affrontées en quart de finale de l’US Open 2023, pour une victoire de la Biélorusse.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.