Meilleures Actions
Histoires Web vendredi, mars 1
Bulletin

LA LISTE DE LA MATINALE

Cette semaine, nous vous proposons sept disques appréciés et chroniqués par les critiques de la rubrique musique du Monde, commercialisés au mois de janvier. Par ordre chronologique de sortie : le quatrième album de la chanteuse américaine d’origine colombienne Kali Uchis ; le retour à la forme du quartette pour le pianiste de jazz Pierre de Bethmann ; Sibelius magnifié par le chef finlandais Santtu-Matias Rouvali, à la tête de l’Orchestre symphonique de Göteborg ; les chansons pop pétries d’ambition et d’orchestrations gracieuses du Britannique Bill Ryder-Jones ; la chanteuse de fado Lina qui propose un album tout entier centré sur la poésie de Luis de Camoes (1525 -1580) ; le deuxième album des esthètes pop parisiens de Keep Dancing Inc ; les combinaisons d’électro, traitements sonores et instruments acoustiques qui ornent les textes de Tom Poisson.

« Orquideas », de Kali Uchis : entre électro caliente et R’n’B calin

A peine un an après la sortie du très évanescent Red Moon in Venus, la chanteuse américaine d’origine colombienne Kali Uchis publie son quatrième album, Orquideas, cette fois-ci entièrement chanté en espagnol. Fort du succès de ses précédents disques qui, depuis 2018, mélangent subtilement néo R’n’B, house music et soul, la jeune femme impose sa langue maternelle sur tout un disque, et le résultat est très caliente.

En plus de répéter sa formule sur des morceaux tels que ¿Como Asi?, le génial Diosa ou l’irrésistible single Te Mata, elle a invité les tchatcheurs du reggaeton El Alfa et JT sur l’étonnant Muñekita, où elle enchaîne les riddims dancehall, accélère leur rythme puis les ralentit jusqu’à rendre dingos ses invités. Un tube pour le dancefloor, assurément. Compositrice des morceaux en compagnie de Sounwave et Carter Lang (producteur de SZA), Kali Uchis est une très surprenante chanteuse R’n’B, qui peut paraître soporifique à la première écoute mais se révèle ensuite pleine de surprises. St. B.

Geffen-Polydor/Universal Music (sortie le 12 janvier).

« Credo », du Pierre de Bethmann Quartet : entrain collectif et grands moments de jazz

Après une série de rééditions de ses Essais en trio en 2020 et de l’album Go en quartette en 2023, le pianiste et compositeur Pierre de Bethmann présente une nouveauté, Credo. Un retour à la forme du quartette avec le saxophoniste David El Malek, le contrebassiste Simon Tailleu et le batteur Antoine Paganotti. Dans un entrain collectif, avec un sens de l’espace dans un jeu d’énergie et de légèreté combinées, les musiciens mènent les cinq compositions du pianiste vers de grands moments de jazz.

Il vous reste 70% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.