Meilleures Actions
Histoires Web lundi, mars 4
Bulletin

Les dégâts du cyclone Belal, qui a touché La Réunion à la mi-janvier, sont estimés à 100 millions d’euros, dont 82 millions pour les particuliers, 14 millions pour les professionnels et 4 millions pour les automobiles, a annoncé France Assureurs mardi 30 janvier.

Ce cyclone qui a traversé l’île de l’océan Indien le 15 janvier, avec des vents dépassant les 250 km/h, « a occasionné au total 42 100 sinistres », a précisé la fédération professionnelle dans un communiqué, notant que les assureurs étaient « pleinement mobilisés aux côtés de leurs assurés ».

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Après le passage de Belal à La Réunion, des dégâts « terribles » et la crainte d’un futur cyclone « vrai de vrai »

Deuxième cyclone le plus coûteux

Belal a causé la mort de quatre personnes, avec « d’importantes rafales de vent, des précipitations intenses engendrant des crues de nombreux cours d’eau et une forte houle », a rappelé la fédération. Les dégâts, finalement moins catastrophiques que ce que redoutaient la population et les autorités, ont principalement été recensés au nord et à l’est du département.

« Les dommages (…) sont couverts au titre des contrats d’assurance de dommages », a assuré la présidente de France Assureurs, Florence Lustman, citée dans le communiqué. Il s’agit du deuxième cyclone le plus coûteux à La Réunion, après le cyclone Dina, dont les dommages avaient atteint 169 millions d’euros en 2002, selon France Assureurs.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés A La Réunion, le cyclone Belal « n’a pas provoqué le cataclysme que l’on pouvait redouter »

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.