Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Parmi les nombreux paradoxes des Game Awards de décembre 2023, la place ambiguë accordée aux comédiens lors de cette cérémonie qui se rêve en « Oscars du jeu vidéo » a fait l’objet de peu de commentaires. Or, si elle était de fait entièrement structurée par les interventions de stars hollywoodiennes venues annoncer sur scène les blockbusters de l’année à venir, de Matthew McConaughey à Timothée Chalamet, et si parmi les nominés figuraient des acteurs mondialement connus pour leur rôle au cinéma ou à la télévision, comme Idris Elba (d’ailleurs absent) ou Cameron Monaghan, c’est bien à l’un de ses talents que l’industrie du jeu vidéo a choisi de décerner le prix de la meilleure performance.

Le trophée est, en effet, revenu au Britannique Neil Newbon pour son interprétation du flamboyant vampire Astarion dans le jeu Baldur’s Gate III (2023). L’acteur – et joueur de la première heure –, s’il est peu connu du grand public, est fort d’une carrière de plus de quinze ans dans le milieu, au service de titres, comme Castlevania : Lords of Shadow 2 (2014), Detroit : Become Human (2018), ou encore Resident Evil Village (2021). Rompu aux techniques propres au jeu vidéo, Neil Newbon a soigneusement composé le regard enjôleur, les accents sarcastiques et la gestuelle tout en maniérismes d’Astarion, livrant une performance nuancée qui a séduit joueurs comme critiques.

Ce n’est certes pas la première fois que les Game Awards récompensent des comédiens ayant fait du jeu vidéo leur médium de prédilection. Mais il s’agit là d’une évolution relativement récente : les Spike Video Game Awards, précurseurs des Game Awards, ont ainsi longtemps fait primer les vedettes du grand et du petit écran venues faire une incursion du côté du jeu vidéo entre deux films, dans une tentative de « starifier » la cérémonie. Plus largement, l’incertitude de l’industrie quant à la nature de la contribution des comédiens aux jeux vidéo a longtemps été palpable. Au Royaume-Uni, il aura fallu attendre la neuvième édition des Bafta Game Awards, en 2012, pour que soit créée une catégorie récompensant les acteurs ; quant à la cérémonie française des Pégases, aucun prix n’y salue les comédiens à ce jour.

Neil Newbon sur le tapis rouge des Game Awards, où il a reçu le prix de la meilleure performance.
Lire aussi | « Baldur’s Gate III » et « Alan Wake 2 » raflent tous les prix aux Game Awards 2023

Des couches qui font « disparaître l’acteur »

Un premier obstacle à leur reconnaissance semble constitué par la façon même dont la performance est produite, estime Alexis Blanchet, maître de conférences à l’université Sorbonne-Nouvelle : « Les acteurs sont utilisés de manière “fragmentée” : via la motion capture, on utilise le corps et les mouvements des acteurs pour des essais d’animation ; via la performance capture, on utilise leur visage et leurs expressions pour modéliser et animer des visages humains ; on utilise leur voix pour les dialogues et la narration. »

Il vous reste 75% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.