Meilleures Actions
Histoires Web mercredi, février 21
Bulletin

Un convoi en route vers Rungis

Le convoi d’agriculteurs, qui avait fait halte pour la nuit près de Limoges, a repris la route mardi matin, en direction du marché de Rungis, qu’ils comptent investir dans l’après-midi, à l’appel de la Coordination rurale (CR), a constaté un photographe de l’Agence France-Presse (AFP).

Peu après 05 h 15, plus de 200 tracteurs, de toutes tailles, sont partis sur l’A20 en direction de Paris. Ils prévoient de passer par Orléans avant d’arriver à Rungis « après 16 heures », selon le syndicat.

Parti lundi matin d’Agen (Lot-et-Garonne) à une trentaine de tracteurs, le cortège n’a cessé de s’allonger le long de la route tout au long de la journée. Sur leur parcours, les agriculteurs ont successivement été rejoints par des collègues du département à Cancon, puis à Bergerac et Périgueux en Dordogne. Ils se sont restaurés lundi soir à la Chambre départementale d’Agriculture de la Haute-Vienne, dirigée par la CR, avant de dormir dans un gymnase, à Panazol dans l’agglomération de Limoges.

« Les convois arrivent de tous les côtés, c’est un truc de fou ! », s’est exclamé le coprésident de la Coordination rurale José Perez, interrogé par l’AFP. « C’est vraiment très fort ce que l’on est en train de vivre. Les gens sont avec nous, on a pu constater tout au long du trajet que les Français aiment leurs agriculteurs », a-t-il dit. « C’est formidable l’accueil que nous recevons au bord de la route. On se croirait au Tour de France. Le public est enthousiaste et ça fait chaud au coeur », s’est aussi réjouie Aurélie Armand, vice-présidente du syndicat.

Dès dimanche soir, des forces de l’ordre et des blindés de la gendarmerie ont été déployés aux abords du marché international de Rungis. Selon les autorités, les forces de l’ordre devront agir avec « modération » pour « sécuriser » les points de blocage annoncés autour de Paris et faire en sorte que le marché « puisse fonctionner ».

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.