Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Depuis plus de deux décennies, Fox News prouve aux Etats-Unis que l’opinion fait vendre tout en permettant de peser sur la politique d’un pays. La chaîne, qui revendique un conservatisme militant, a ainsi terminé l’année 2023 largement en tête des réseaux d’information continue pour la huitième année consécutive, malgré l’érosion des audiences de la télévision du fait de l’évolution des modes de vie.

Lancée en 1996 par un ancien stratège républicain, Roger Ailes, sous l’égide du magnat australo-américain conservateur Rupert Murdoch, Fox News a accompagné autant que nourri par ses polémistes de début de soirée la droitisation du Grand Old Party. Cette dernière s’est manifestée dès 1994 avec le « contrat pour l’Amérique » du futur speaker (président) républicain de la Chambre des représentants Newt Gingrich, puis avec le mouvement quasi insurrectionnel du Tea Party, à partir de 2009. Fox News est ensuite devenue le porte-voix de Donald Trump après son élection à la présidence, en 2016.

Pendant son mandat, il a été parfois difficile de savoir où s’arrêtait la chaîne et où commençait la Maison Blanche. En ont témoigné le nombre d’interventions de l’ancien homme d’affaires auprès d’animateurs extrêmement bienveillants, la pléthore de conseillers de la présidence passés par Fox News, ou encore la similitude entre le calendrier politique de Donald Trump et les thèmes développés à l’antenne, plus particulièrement par un trio de polémistes : Laura Ingraham, Sean Hannity et Tucker Carlson, évincé avec fracas en avril 2023.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Fait divers, immigration : les idées d’extrême droite se diffusent dans les médias et l’opinion

Devenue rapidement hégémonique au sein de l’électorat conservateur, Fox News a puissamment contribué au cours des deux dernières décennies à la polarisation extrême de la politique aux Etats-Unis, comme dans une moindre mesure la chaîne MSNBC pour le camp démocrate – moins de 1 % des électeurs républicains assurent regarder cette dernière, et seulement 4 % des démocrates suivent Fox News, selon une étude du Public Religion Research Institute publiée en 2022.

Convictions plus radicales

Les électeurs républicains qui s’informent exclusivement avec cette chaîne expriment des convictions plus radicales que celles des conservateurs qui disposent d’autres sources d’information. Ils sont plus nombreux à rester convaincus que la présidentielle de 2020 a été « volée » (74 % contre 37 %), plus nombreux aussi à soutenir la suppression du droit fédéral à l’avortement (69 % contre 44 %), plus nombreux enfin à adhérer à la théorie raciste du « grand remplacement » pour ce qui concerne l’immigration (61 % contre 47 %, toujours selon la même étude).

Il vous reste 30% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.