Meilleures Actions
Histoires Web mercredi, février 21
Bulletin

Où sont prévus les blocages franciliens ?

Alors que la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) du Grand Bassin parisien et les Jeunes Agriculteurs (JA) d’Ile-de-France ont annoncé leur intention de mettre en place « un siège » de la capitale, à partir de 14 heures ; huit « points de blocage » ont été prévus par les deux syndicats. Ceux-ci devraient toutefois être mis en place à plusieurs dizaines de kilomètres du périphérique parisien.

Il s’agit de blocages au niveau de l’aire de Chennevières (A1), à hauteur de Jossigny (A4), à Ourdy (A5), à Villabé (A6), au péage de Buchelay (A13), à Longvilliers (A10), entre le pont de Gennevilliers et la D311 (A15) et à hauteur de l’échangeur D301 de L’Isle-Adam (A16), a fait savoir, à l’Agence France-Presse, la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles (FRSEA) d’Ile-de-France.

Dans la Meuse, les JA évoquent eux plutôt un départ pour Paris « mardi à 6 heures ». « N’oubliez pas de faire le plein de vos tracteurs avant le départ pour éviter la panne sèche ! », préviennent-ils sur leur page Facebook. « On est en train d’essayer d’organiser » le départ à Paris, a de son côté souligné à l’AFP Florent Point, président des JA de Bourgogne-Franche-Comté afin de « garder des mobilisations territorialisées ».

Sur l’A11, qui relie Nantes à l’Ile-de-France, « la circulation est impossible entre Seiches-sur-le-Loir et Durtal en direction du Mans », peut-on lire sur le compte X de l’autoroute. Le gouvernement a annoncé que 15 000 membres des forces de l’ordre seraient mobilisés lundi pour empêcher que les tracteurs n’entrent dans « Paris et les grandes villes ».

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.