Meilleures Actions
Histoires Web mercredi, avril 24
Bulletin

Figure montante de la bande dessinée indépendante américaine et animateur d’émissions sur YouTube, l’auteur américain Ed Piskor a été retrouvé mort, lundi 1er avril, à Munhall (Pennsylvanie, Etats-Unis), après s’être très probablement suicidé. Quelques heures avant l’annonce de sa disparition, le dessinateur de 41 ans avait publié sur Facebook un texte dans lequel il faisait part de ses intentions suicidaires et récusait en détail les accusations de comportement sexuel inapproprié qu’avaient formulé à son encontre trois femmes.

Une campagne de dénigrement enflammait les réseaux sociaux, aux Etats-Unis, depuis plus d’une semaine et la publication des textos qu’Ed Piskor avait envoyés, avant la crise du Covid-19, à une artiste alors mineure (17 ans), Molly Dwyer (21 ans aujourd’hui), à qui il avait fait des avances.

Quelques jours plus tard, une autre femme, Molly Wright, avait déclaré qu’Ed Piskor lui avait imposé une fellation en échange du numéro de téléphone de son agent. Une troisième femme, Taffeta Darling, avait également déclaré que l’auteur lui avait proposé de la dessiner nue contre des contacts dans le milieu de la bande dessinée.

« Assassiné par des harceleurs »

Ces accusations avaient entraîné l’annulation d’une exposition que l’artiste devait présenter en avril à Pittsburg (Pennsylvanie). Dans le même temps, Jim Rugg, qui coprésentait avec lui l’émission en ligne « Cartoonist Kayfabe » – consacrée à l’actualité et à l’industrie de la bande dessinée –, avait annoncé qu’il mettait fin à son activité, une manière de couper les ponts avec son associé.

Dans sa lettre d’adieu, Ed Piskor a expliqué que les propos échangés avec Molly Dwyer avaient été sortis de leur contexte et que les relations sexuelles qu’il a eues avec Molly Wright étaient « consenties ». Se considérant victime d’un « lynchage », il estimait avoir « été assassiné par des harceleurs sur Internet. Certains d’entre eux ont absolument contribué à ma mort en se divertissant avec des potins. » De nombreux auteurs de bande dessinée américains ont exprimé leur tristesse après l’annonce de sa mort et lui ont rendu hommage, comme Mark Millar (Kick-Ass) ou Rob Liefeld (Deadpool).

Né en 1982 à Homestead (Pennsylvanie), Ed Piskor s’était d’abord fait connaître pour sa série Hip Hop Family Tree (Papa Guédé) dans lequel il retraçait avec érudition l’histoire de la culture hip-hop – série qui lui valut de remporter un Eisner Award en 2015. Ex-illustrateur d’un roman graphique d’Harvey Pekar (grand ami de Robert Crumb et scénariste d’American Splendor), il avait ensuite accepté la proposition de Marvel de réaliser la trilogie X-Men : Grand Design.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.