Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Expérimenté en Gironde depuis quelques mois, le dépôt de plainte en ligne sera généralisé à toute la France dès l’été prochain, a annoncé, vendredi 9 février, Emmanuel Macron à l’occasion d’un déplacement à Bordeaux. « Ça va simplifier drastiquement la vie de nos compatriotes et de nos policiers et gendarmes », a salué le chef de l’État après avoir assisté à une démonstration à l’hôtel de police de la ville.

Lors de son discours de politique générale fin janvier, le premier ministre Gabriel Attal avait affirmé que « dès cette année, chacun pourra porter plainte en ligne partout sur le territoire ». Annoncé dès 2021 par Emmanuel Macron, le dispositif de plainte en ligne est expérimenté en Gironde depuis décembre. Il permet à « tous nos compatriotes qui le souhaitent de porter plainte depuis chez soi, à toute heure », a relevé le président de la République.

Seules les affaires les plus simples, les atteintes aux biens (les vols, le vandalisme, l’abus de confiance ou encore l’escroquerie y compris sur Internet) sont concernées et uniquement quand la plainte est déposée contre X, c’est-à-dire quand l’auteur n’a pas été identifié.

Lire aussi | La majorité des crimes et délits continue d’augmenter en 2023, selon le ministère de l’intérieur

Plus de « deux millions de plaintes » éligibles à la procédure

« Au total, sur trois millions et demi de plaintes par an, deux millions de plaintes sont éligibles à cette procédure simplifiée », a assuré Emmanuel Macron. « Ceci se fait en pleine sécurité, en plein respect évidemment de la confidentialité et va nous permettre de beaucoup mieux organiser les choses et donc d’avoir encore plus de fonctionnaires de police et de gendarmes sur le terrain. »

Le dispositif sera généralisé à tout le territoire dès l’été prochain, ainsi que la « visio-plainte », actuellement expérimentée dans quelques départements, dont la Sarthe, a ajouté le chef de l’Etat.

Après sa visite à l’hôtel de police, Emmanuel Macron a déjeuné avec des policiers et a assisté à la cérémonie de prestation de serment de la nouvelle promotion de l’Ecole nationale de la magistrature, la plus importante de l’histoire de la Ve République, où il a prononcé un discours.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Cette jeunesse qui rêve de devenir gardien de la paix

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.