Meilleures Actions
Histoires Web mardi, mars 5
Bulletin

Le Pentagone a annoncé, samedi 20 janvier, avoir « détruit » un missile antinavire des houthistes, dans de nouvelles frappes qualifiées d’« autodéfense » contre les rebelles yéménites qui mènent des attaques répétées contre des navires marchands en mer Rouge et dans le golfe d’Aden.

Les Etats-Unis ont mené les frappes vers 4 heures du matin (2 heures à Paris) samedi, contre « un missile antinavire houthistes qui était dirigé vers le golfe d’Aden et prêt à être lancé », a déclaré dans un communiqué le commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom).

« Les forces américaines ont déterminé que le missile représentait une menace pour les navires marchands et ceux de la marine américaine dans la région, et ont ensuite frappé et détruit le missile », a ajouté le Centcom, qualifiant l’opération d’« autodéfense ».

Protéger la liberté de navigation

Ces frappes ont été réalisées dans le cadre des efforts pour « protéger la liberté de navigation et empêcher des attaques sur les navires en mer », selon le même communiqué. Les rebelles yéménites affirment viser des navires marchands « liés à Israël » en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, en signe de solidarité avec les Palestiniens à Gaza.

Les forces américaines et britanniques avaient pour la première fois bombardé les houthistes au Yémen le 12 janvier. Plusieurs autres frappes ont suivi depuis, dont vendredi par l’armée américaine contre des lanceurs de missiles.

Les attaques répétées des houthistes ont contraint de nombreux armateurs à éviter ce passage-clé pour le commerce international.

Le Monde avec AFP

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.