Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Le « réarmement démographique » proposé par le président de la République est-il une nécessité ? En annonçant des mesures pour réformer le congé parental et lutter contre l’infertilité lors d’une conférence de presse le 16 janvier dernier, Emmanuel Macron a replacé la crainte d’une diminution de la population au cœur de l’agenda médiatique.

En France, la natalité est effectivement en baisse. Si les Français ont fait 832 800 enfants en 2010, il y a eu 678 000 nouveau-nés en 2023. C’est ce que révèlent les chiffres publiés le 16 janvier par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Une inquiétude qui peut être nuancée : comparée à ses voisins, la France reste le pays d’Europe avec le taux de fécondité le plus haut.

Dans cette vidéo, nous allons nous demander si cette situation est vraiment préoccupante. Pourquoi serait-il nécessaire d’avoir une population qui continue d’augmenter ? Est-ce forcément rationnel pour un pays de s’inquiéter d’une natalité en baisse ? Sandra Brée, historienne et démographe au CNRS, et Laurent Toulemon, directeur de recherches à l’Institut national d’études démographiques (INED), apportent des éléments de réponse qu’ils tirent de l’histoire démographique française, une exception en Europe.

Et pour en apprendre davantage sur le sujet, nous vous renvoyons à la lecture du décryptage ci-dessous.

« Comprendre en trois minutes »

Les vidéos explicatives qui composent la série « Comprendre en trois minutes » sont produites par le service Vidéos verticales du Monde. Diffusées en premier lieu sur les plates-formes telles que TikTok, Snapchat, Instagram et Facebook, elles ont pour objectif de remettre en contexte les grands événements dans un format court et de rendre l’actualité accessible à tous.

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.