Meilleures Actions
Histoires Web mercredi, février 21
Bulletin

La demande d’asile a continué d’augmenter en 2023 pour atteindre 142 500 demandes – dont 124 000 premières demandes –, soit une hausse de 8,6 % sur un an, d’après l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra).

Ces données situent la demande à un niveau record en 2023 et confirment une tendance à la hausse de long terme. « A l’échelle mondiale, les déplacements forcés ont atteint des niveaux historiquement élevés, souligne le directeur général de l’Ofpra, Julien Boucher. Il ne faut pas s’étonner que l’Europe ait un écho de cette situation. »

Selon l’ONU, plus de 110 millions de personnes étaient déplacées de force dans le monde, à la mi-2023, notamment du fait de la guerre en Ukraine et des conflits au Soudan, en République démocratique du Congo et en Birmanie, des situations de sécheresse, d’inondations et d’insécurité en Somalie, ou encore de la crise humanitaire prolongée en Afghanistan. Les pays en développement accueillent 75 % de ces réfugiés.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés L’immigration vers les pays de l’OCDE a atteint « des niveaux sans précédent » en 2022

La situation de la France ne traduit donc que très partiellement cette réalité. Car « la hausse de la demande d’asile devrait atteindre de 15 % à 20 % en Europe en 2023 », estime M. Boucher. « Contrairement à d’autres pays, la demande d’asile en France est très dispersée selon les nationalités et cette caractéristique contribue à expliquer pourquoi l’augmentation est significativement inférieure à ce que l’on peut voir à l’échelle européenne », analyse-t-il. Les premiers demandeurs d’asile en France sont les Afghans, avec 17 500 demandes, devant les Bangladais (8 600), les Turcs (8 500), les Congolais (8 000) et les Guinéens (7 000). La Côte d’Ivoire, la Géorgie, la Syrie, le Soudan et l’Ukraine complètent le tableau des dix premiers pays d’origine.

Décisions de protection en hausse

« La France se situe très loin derrière l’Allemagne », relève M. Boucher. En 2023, Berlin a enregistré plus de 350 000 demandes d’asile, soit une hausse de plus de 51 % par rapport à l’année précédente et le niveau le plus élevé depuis 2016, année au cours de laquelle plus de 720 000 demandes avaient été enregistrées. Les premiers demandeurs d’asile en Allemagne sont les Syriens (105 000), alors qu’ils arrivent au huitième rang en France, notamment par le résultat d’opérations de réinstallation en France menées par l’Ofpra depuis des pays comme la Turquie, la Jordanie ou le Liban.

L’Espagne a, pour sa part, enregistré une hausse de 37 % par rapport à 2022 de sa demande d’asile avec plus de 163 000 requérants, ce qui la place au deuxième rang en Europe. Les Vénézuéliens, les Colombiens et les Péruviens représentent à eux seuls près de 80 % des demandeurs.

Il vous reste 55% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.