Meilleures Actions
Histoires Web mercredi, février 21
Bulletin

Un test du système national d’alerte et d’information, dit « FR-Alert », permettant aux autorités d’envoyer des notifications urgentes sur mobile, doit être réalisé vendredi 19 janvier, selon un communiqué de la préfecture de la région Corse, publié le même jour. Le test, organisé par la préfecture de la zone de défense sud, simule une alerte au tsunami, doit avoir lieu entre 10 heures et 10 h 30 vendredi, et ciblera tous les départements du pourtour méditerranéen.

Le littoral méditerranéen peut, en effet, « être impacté par des tsunamis provoqués par des séismes survenus en Méditerranée », précise le communiqué. L’objectif est de sensibiliser la population des communes littorales au dispositif FR-Alert et de rappeler les réflexes à adopter face à ce type de risque.

S’agissant d’un exercice « sur table », « aucune action particulière n’est attendue de la part de la population » lors de la réception du message FR-Alert, poursuit la préfecture, et « aucun moyen ne sera engagé sur le terrain ».

En cas d’inondation, d’attentat ou d’épidémie, les autorités peuvent envoyer à la population des alertes de sécurité émises par FR-Alert, dispositif public opérationnel officiellement depuis juin 2022. Ce dispositif ne requiert aucune action des possesseurs de mobiles : les messages s’affichent automatiquement sur l’écran de leur téléphone.

Lire aussi | Six questions sur FR-Alert, le système d’alerte d’urgence qui arrive sur nos smartphones

Le Monde

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.