Meilleures Actions
Histoires Web mardi, mars 5
Bulletin

Deux jours après les incidents qui ont entaché la rencontre du championnat italien entre l’Udinese et l’AC Milan, une première sanction est tombée. Un des individus ayant proféré, samedi soir, des insultes racistes envers le gardien français du club milanais, Mike Maignan, a été identifié et interdit à vie du stade d’Udine, a annoncé lundi 22 janvier le club de l’Udinese.

« Conjointement avec les services de police et en utilisant les caméras de sécurité du Bluenergy Stadium, l’Udinese a identifié un premier spectateur ayant eu un comportement discriminatoire à l’égard de Mike Maignan », a expliqué le club de Serie A. « Cet individu est interdit à vie d’assister à des matches de l’Udinese et cette sanction a immédiatement débuté », poursuit le texte. « Nous croyons que des mesures fortes comme celle-là sont nécessaires pour envoyer un message clair : le racisme n’a pas sa place dans le football ou dans notre société », a insisté l’Udinese.

Le gardien de 28 ans de l’équipe de France, né en Guyane d’un père guadeloupéen et d’une mère haïtienne, a été la cible de cris de singe, samedi soir à Udine, lors d’un match de la 21e journée du championnat d’Italie. Après avoir alerté l’arbitre de la rencontre dans un premier temps, il a quitté ensuite le terrain à la 34e minute, suivi par ses coéquipiers, avant de reprendre le match et de le remporter 3-2.

Lire aussi | Mike Maignan, gardien de but de l’AC Milan, visé par des cris racistes lors d’un match de championnat italien, le monde du football s’indigne

De nombreux soutiens

« J’étais en colère, pas déçu, car ce n’est pas la première fois que je vis ça. Mes coéquipiers, le staff, tout le monde m’a dit de rester fort dans ma tête et de donner la bonne réponse sur le terrain », a-t-il expliqué après la rencontre.

Dimanche, il a publié un long message sur son compte X, dans lequel il appelle « tout un système » à prendre ses responsabilités. L’ancien gardien, champion de France de Ligue 1 avec Lille en 2021, a notamment reçu le soutien de la Fédération française de football, ainsi que de nombreux joueurs, français et étrangers, parmi lesquels son capitaine sous le maillot des Bleus, Kylian Mbappé.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Racisme dans le football : l’affaire Vinicius force l’Espagne à réagir

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, avait aussi condamné les actes contre le gardien français et appelé à bannir de tous les stades les auteurs d’insultes racistes, ainsi qu’à instaurer une sanction « forfait automatique » pour les clubs dont les supporteurs commettent ces méfaits.

Lundi, au lendemain de son match de Coupe de France contre le Racing-Club de France à Chambly (Oise), le club de Lille a annoncé son intention de porter plainte contre X après que plusieurs de ses supporteurs ont dénoncé des propos racistes venant du parcage du club.

Lire aussi l’entretien avec Lilian Thuram : Article réservé à nos abonnés Lilian Thuram : « Face au racisme, les présidents de club, les entraîneurs et les joueurs ont une responsabilité, être neutre, c’est être complice »

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.