Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Près de trois cents soldats de la junte birmane ont franchi la frontière avec l’Inde pour fuir l’avancée des forces rebelles qui combattent les militaires au pouvoir en Birmanie, a déclaré, vendredi 19 janvier, un officier paramilitaire indien à l’Agence France-Presse. « Nous les avons hébergés dans notre camp », a fait savoir cet officier, ajoutant que les soldats qui arrivent reçoivent « tout le soutien dont ils ont besoin ».

Des affrontements armés font rage dans certaines régions birmanes jouxtant la frontière indienne depuis que l’Armée de l’Arakan (AA) a lancé en novembre une opération d’envergure contre les forces de sécurité, infligeant des revers à l’armée régulière, au pouvoir depuis un coup d’Etat en 2021. Cette offensive a mis fin à un cessez-le-feu largement respecté dans cette région depuis le putsch.

L’AA a déclaré dimanche s’être emparée de la ville de Paletwa, dans l’Etat Chin, à environ 20 kilomètres de la frontière avec le Bangladesh, et de six bases militaires le long de la frontière de l’Etat indien de Mizoram.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés En Birmanie, une importante capitale régionale tombe aux mains de la résistance antijunte

L’officier indien a déclaré que son unité recueillait les données biométriques des soldats et avait demandé au ministère de la défense à New Delhi l’autorisation de les renvoyer en Birmanie. Deux avions militaires birmans sont arrivés à Aizawl, la capitale de l’Etat du Mizoram, pour récupérer et rapatrier les soldats qui se sont retirés du conflit.

En octobre, une alliance entre l’AA et deux autres groupes ethniques minoritaires a lancé une offensive conjointe contre la junte dans l’Etat Shan, capturant des villes et s’emparant de centres commerciaux vitaux à la frontière chinoise, au nord. La semaine dernière, l’alliance avait annoncé un cessez-le-feu sous l’égide de la Chine dans cette région, après des mois de conflit, qui ont constitué la plus grande menace pour la junte depuis qu’elle a pris le pouvoir.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Le rôle ambigu de la Chine dans la rébellion birmane kokang

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.