Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Les députés russes dénoncent la présence présumée de « mercenaires » français en Ukraine

Les députés russes ont voté mercredi une résolution dénonçant la présence présumée de « mercenaires » français combattant pour Kiev en Ukraine, une accusation démentie par Paris, qui la voit comme une nouvelle campagne de désinformation du Kremlin.

« Il est regrettable que les autorités françaises, qui ont été autrefois avec notre pays à l’initiative de la détente politico-militaire en Europe, prolongent avec leurs actions l’agonie du régime nazi de Kiev », est-il écrit dans cette résolution adressée à l’Assemblée nationale française et publiée sur le site de la Douma, la chambre basse du Parlement russe.

Le 17 janvier, l’armée russe a affirmé avoir détruit un bâtiment à Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, où étaient déployés « des mercenaires dont la plupart étaient des citoyens français ». Soixante combattants ont été « éliminés » et vingt blessés, a alors assuré Moscou.

Une association française prorusse, SOS Donbass, a ensuite diffusé lundi une liste de noms de treize « mercenaires français » présents à Kharkiv au moment de la frappe. Une autre liste de trente noms circule sur Telegram.

Dès l’annonce de l’armée russe, le ministère des affaires étrangères français, a démenti et dénoncé « une nouvelle manipulation grossière russe », assurant que la France n’avait pas « de “mercenaires”, ni en Ukraine, ni ailleurs ».

En retour, vendredi, l’ambassadeur français à Moscou a été convoqué au ministère des affaires étrangères russe pour se voir reprocher « l’implication croissante de Paris dans le conflit en Ukraine ».

Ces accusations de « mercenariat » visant la France surviennent alors que Paris a multiplié ces dernières semaines les promesses de livraisons d’armements à l’Ukraine et s’apprête à conclure un accord de sécurité avec Kiev.

Certaines des identités avancées sur ces listes sont par ailleurs fausses, selon une source diplomatique française. Et le doute subsiste sur le fait même que des Français soient morts dans cette frappe russe.

Le conflit en Ukraine a attiré dès les premiers mois des volontaires étrangers partis se battre aux côtés des soldats de Kiev. A la fin de décembre 2023, une source sécuritaire estimait à « quelques petites dizaines, moins de 50 » le nombre de combattants français en Ukraine, « tous d’extrême droite ou de l’ultradroite ».

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.