Meilleures Actions
Histoires Web mercredi, avril 24
Bulletin

Le parquet fera appel de la condamnation de Dani Alves, ancienne star du Barça et du PSG, afin d’obtenir une peine plus lourde que celle à laquelle il a été condamné en février pour le viol d’une jeune femme, a appris l’Agence France-Presse (AFP), vendredi 1er mars, de source judiciaire.

L’ex-joueur de 40 ans a été condamné le 22 février par un tribunal de Barcelone à quatre ans et demi de prison, ainsi qu’à verser 150 000 euros à la jeune femme, pour des faits qui se sont déroulés en décembre 2022 dans une discothèque et pour lesquels le parquet avait réclamé neuf ans de prison.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Dani Alves, ancien footballeur condamné pour viol : un « triomphe du féminisme » en Espagne

L’affaire remonte à la nuit du 30 au 31 décembre 2022, aux alentours de 4 heures du matin, dans la discothèque huppée Sutton Barcelone. Alors qu’elles dansent sur la piste, trois jeunes femmes sont invitées par Dani Alves et ses amis à les rejoindre dans leur carré VIP. Alves danse avec l’une d’elles, de manière suggestive, avant de l’inviter à le suivre dans une pièce à part, puis dans des toilettes attenantes, à l’abri des caméras de surveillance.

Lorsqu’ils en ressortent, seize minutes plus tard, la jeune femme de 23 ans prend ses affaires et se dirige vers la sortie, accompagnée de son amie et de sa cousine, et s’effondre en larmes dans le couloir. Elle leur raconte alors que l’ancien joueur lui a « fait très mal », tout en leur disant qu’elle souhaite rentrer chez elle, car « personne ne va la croire ». Un responsable de la salle puis le directeur de la discothèque la prennent en charge, appellent la police et une ambulance.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés En Espagne, les effets pervers d’une loi sur les violences sexuelles

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.