Meilleures Actions
Histoires Web lundi, mars 4
Bulletin

L’Etat va-t-il racheter certaines maisons inondées en novembre et en janvier durant les crues record qui ont touché le Pas-de-Calais ? Le ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu, a évoqué cette possibilité, mardi 23 janvier, au cours d’une visite à Arras pour la mise en place d’un comité de suivi ministériel.

Les propriétaires éligibles pourraient bénéficier d’un « rachat automatique par l’Etat dans la limite de 240 000 euros », a fait savoir le ministre au cours d’un point de presse. Un « rachat amiable » pourra aussi être sollicité par des propriétaires dont le logement a été moins endommagé.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Dans le Pas-de-Calais, les victimes des inondations ne veulent plus revenir : « C’est trop de stress, trop d’angoisses, trop de doutes »

Installation d’une centaine de mobile homes

Le préfet doit « préciser les conditions » permettant aux habitants dont la maison a subi des dégâts qui dépassent « la moitié de la valeur vénale » de bénéficier d’un « dispositif de rachat dans le cadre du fonds Barnier », a précisé M. Béchu.

Créé en 1995, ce fonds de prévention des risques naturels majeurs avait été utilisé en 2010 pour financer la déconstruction de centaines de maisons en Vendée et en Charente-Maritime après le passage de la tempête Xynthia.

A plus long terme, « dans les mois qui viennent, on va être amenés à repenser les cartes avec les risques [d’]inondations », a averti M. Béchu, évoquant la nécessité de repenser la gouvernance de l’eau, d’acquérir des pompes et de « se battre pour éviter un étalement urbain ». Face au manque de solutions de relogement locales, il a également annoncé l’installation d’une « centaine de mobile homes », financée par un fonds d’aide au logement.

« Personne ne va vous oublier », avait promis le premier ministre, Gabriel Attal, lors d’un déplacement à Clairmarais (Pas-de-Calais) le 9 janvier, quelques heures après sa nomination à Matignon. « On est avec vous et je vais suivre évidemment tout ça de très près », avait-il insisté, devant des habitants usés par la répétition des intempéries.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Inondations dans le Pas-de-Calais : Gabriel Attal face au désarroi des élus pour son premier déplacement

Le Monde

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.