Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Le Paris Saint-Germain s’est imposé sans forcer (4-1), samedi 20 janvier, contre l’US Orléans, club de National, et s’est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de France grâce à un doublé et deux passes décisives de Kylian Mbappé. Avant le déplacement dans le Loiret, l’entraîneur parisien, Luis Enrique, s’était surtout montré inquiet pour l’état de la pelouse du stade de la Source, entièrement remplacée dans la semaine après la découverte de morceaux de verre. « Il y a un risque pour l’intégrité des joueurs », avait-il regretté, affirmant qu’il déciderait de son équipe samedi en voyant le terrain.

Devant les 7 000 spectateurs, dont quelques supporteurs parisiens, l’Espagnol a finalement aligné quasiment la même équipe offensive que contre Revel, sixième division, lors du tour précédent de Coupe de France (9-0), le 7 janvier. Dont Kylian Mbappé, qui enchaîne les matches au cours d’un mois de janvier dense : « Kylian voulait jouer et quand il veut jouer, il n’y a pas grand-chose à dire », avait expliqué Luis Enrique après le match contre Revel.

Samedi soir, c’est la star française qui a ouvert le score au quart d’heure de jeu. Il a suffi que les Parisiens accélèrent pour qu’ils se trouvent dans les petits espaces dans la surface. Après cela, les joueurs de Luis Enrique – qui devait faire sans Achraf Hakimi et Lee Kang-in (en sélection), Milan Skriniar, Presnel Kimpembe, Nuno Mendes (blessés), Alexandre Letellier (malade), Manuel Ugarte, Gianluigi Donnarumma et Nordi Mukiele (forfaits) – ont joué sans forcer.

Lire aussi | Coupe de France : Paris atomise Revel, Monaco écarte Lens, Marseille, Lyon et Rennes également qualifiés pour les seizièmes de finale

Premier but pour Senny Mayulu, 17 ans

En première période, ils ont même réussi à se faire transpercer en défense, provoquant notamment un coup-franc dangereux pour Orléans (40e), qui a réussi à installer peu à peu son pressing et fait reculer le PSG avant la mi-temps. Provoquant l’agacement de l’Espagnol sur son banc de touche. Comme lors du but sur corner en fin de match, marqué par le capitaine, Nicolas Saint-Ruf (86e, 3-1).

La rencontre a été l’occasion pour Randal Kolo Muani, Gonçalo Ramos et Marco Asensio d’avoir du temps de jeu, comme contre Revel début janvier, où ils s’étaient davantage montrés. A part une tête proche du cadre (14e), sa passe décisive pour Mbappé (16e) et quelques accélérations, « RKM » a été assez discret, tout comme Marco Asensio, auteur d’un bon coup franc bien capté par le gardien (8e).

A l’heure de jeu, les Parisiens se sont mis à l’abri grâce à un doublé de Mbappé sur penalty (63e). L’attaquant français a été ensuite passeur à deux reprises : après un décalage sur le côté gauche, il a servi le Portugais Gonçalo Ramos (71e), qui doit, ces dernières semaines, compter sur la Coupe de France pour se montrer. Puis Mbappé, qui a joué quelques minutes de nouveau avec son frère Ethan, a permis à Senny Mayulu, 17 ans, de marquer son premier but en professionnel.

Nice, Monaco et Brest en huitièmes

Nantes, seule équipe de l’élite sortie pour l’instant à ce stade de la compétition, est en revanche tombé de haut. Vainqueurs de l’épreuve en 2022 et finalistes en 2023, les Canaris ont subi la loi de Laval (0-1), compliquant sérieusement la situation de Jocelyn Gourvennec, arrivé fin novembre 2023 après le limogeage de Pierre Aristouy et qui enchaîne les contre-performances. Cette élimination, qui s’ajoute à quatre défaites d’affilée en championnat, fragilise sérieusement le technicien.

Nice a, lui, fait respecter la logique en allant l’emporter 3-2 à Bordeaux (Ligue 2), grâce notamment à un doublé de Morgan Sanson. Tout comme Monaco, qui a pu compter sur la redoutable efficacité de son attaquant Wissam Ben Yedder, auteur de trois buts, pour effacer Rodez (Ligue 2) 3-1.

Newsletter

« Paris 2024 »

« Le Monde » décrypte l’actualité et les enjeux des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

S’inscrire

Brest a de son côté eu un peu chaud contre Trélissac (National 2). Menés 1-0 à un quart d’heure de la fin, les Bretons, troisièmes de Ligue 1, ont attendu la 88e minute pour abréger le suspense (2-1). Enfin, Valenciennes (Ligue 2) a battu le Paris FC (Ligue 2) 2-1, et Le Puy (National 2) continue son aventure après son succès 2-1 contre Dunkerque (Ligue 2).

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.