Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

France Télévisions a prévu de maintenir la diffusion, jeudi 18 janvier au soir, d’un numéro de « Complément d’enquête » sur le président du Rassemblement national (RN), Jordan Bardella, bien que celui-ci conteste des révélations sur son utilisation d’un compte Twitter anonyme qui diffusait des messages racistes.

Le parti d’extrême droite a déclaré mercredi soir avoir missionné des huissiers pour empêcher la diffusion de l’extrait concernant ce compte Twitter. France TV a précisé à l’Agence France-Presse (AFP) ne pas avoir connaissance de cette procédure à ce stade. « Il n’y a pas de modification apportée au magazine, qui sera bien diffusé ce [jeudi] soir » sur France 2 à 22 h 35, a-t-on précisé au sein du groupe public.

S’appuyant sur quatre sources, dont trois sont anonymes, le reportage – consacré à l’ascension politique éclair du jeune président du RN de 28 ans – mentionne un compte Twitter que Jordan Bardella aurait utilisé de 2015 à 2017, sous le pseudonyme de RepNat du Gaito. Le compte était utilisé pour diffuser des messages racistes, homophobes, ainsi que pour encenser la personnalité de Jean-Marie Le Pen, le fondateur du Front national (FN), ou encore pour s’en prendre à des journalistes.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Aux vœux de Jordan Bardella, l’ombre de la « GUD Connection »

Marine Le Pen « s’est discrètement désabonnée cette nuit »

« Les sources de @PSFort [Pierre-Stéphane Fort, le journaliste ayant mené l’enquête] sont formelles », a souligné mercredi soir sur X le présentateur du magazine d’investigation, Tristan Waleckx. Jeudi, le journaliste a par ailleurs déclaré, toujours sur X, que Marine Le Pen s’était « discrètement désabonnée cette nuit [mercredi soir] » du compte de RepNat du Gaito.

De son côté, une source proche du RN a affirmé à l’AFP qu’un ancien assistant de Florian Philippot, ancien vice-président du FN qui a quitté le parti, se cacherait derrière le compte Twitter RepNat du Gaito. Dans le même reportage, que l’AFP a pu visionner, Jordan Bardella dément lui-même avoir tweeté sous cette fausse identité : « Je suis désolé de vous décevoir mais je n’ai qu’un seul compte Twitter », a-t-il répondu à France 2, lors de son arrivée devant l’établissement parisien, où il a présenté ses vœux à la presse mardi. « Je ne vais pas assumer des propos que je n’ai pas tenus », a-t-il ajouté.

Le reportage relate notamment le début de la carrière politique de Jordan Bardella, dans les cercles proches de Florian Philippot. Un spécialiste du média training, Pascal Humeau, y explique comment il a contribué à forger l’identité politique du président du RN, qui conduira la liste de son parti aux prochaines élections européennes de juin, et domine pour l’instant les sondages.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Jordan Bardella tente de séduire la droite pour « élargir » la base électorale du Rassemblement national

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.