Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Le distributeur Casino, en proie à de graves difficultés financières, a annoncé jeudi 8 février avoir conclu un accord avec Carrefour pour lui céder vingt-cinq supermarchés et hypermarchés.

« La réalisation des cessions interviendrait le 30 avril 2024, après la consultation des instances représentatives du personnel concernées », selon un communiqué du groupe Casino, qui ne donne pas la liste des magasins concernés.

Les vingt-cinq enseignes font partie d’une vague de 288 hypermarchés et supermarchés dont Casino avait acté fin janvier la vente à Auchan et Intermarché. Le même jour, Carrefour avait annoncé être entré en « négociations exclusives » avec Intermarché pour lui racheter une partie du parc de magasins vendu par Casino, pour éviter des problèmes de concurrence.

Lire le décryptage : Article réservé à nos abonnés Casino : au nom du fondateur Geoffroy Guichard, ses descendants demandent des comptes

Des craintes pour les 50 000 salariés

Alors que le démantèlement du groupe Casino suscite des craintes parmi ses quelque 50 000 salariés, « Carrefour a pris des engagements sociaux similaires à ceux du groupe Les Mousquetaires [propriétaire d’Intermarché] envers les salariés affectés aux magasins et aux stations-services transférés », indique dans le communiqué publié jeudi le distributeur basé à Saint-Etienne. Le tribunal de commerce de Paris doit examiner lundi le projet de plan de sauvegarde accélérée du groupe Casino.

En grandes difficultés, le distributeur a signé en juillet un accord prévoyant la restructuration de sa dette et un changement d’actionnariat à horizon mars-avril 2024. C’est le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le Français Marc Ladreit de Lacharrière et le fonds britannique Attestor, qui doivent en prendre les commandes à cette date.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés L’effondrement de Casino promet une nouvelle vague de consolidation

Casino précise jeudi que la cession des vingt-cinq magasins à Carrefour est conditionnée à l’obtention de « toutes les autorisations usuelles », et notamment celles des « autorités de la concurrence compétentes ».

Fin décembre, l’Autorité de la concurrence avait contraint Intermarché à céder à ses rivaux trois des soixante-et-un magasins acquis auprès de Casino dans le cadre d’une première vague de cessions de magasins.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Casino veut lancer un plan social dans les bureaux et la logistique

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.