Meilleures Actions
Histoires Web lundi, mars 4
Bulletin

Son nom, emprunté à la déesse grecque de la lumière, portait toute la prétention du Rassemblement national (RN) : offrir une « école théorique, culturelle » à un parti qui depuis vingt ans échouait à former intellectuellement ses cadres. Le grand œuvre « métapolitique » du nouveau président, Jordan Bardella. Dix mois après son lancement, en mars 2023, le Campus Héméra peine à éclairer les membres du RN.

Loin de l’ambitieux « média d’idées et de formation » annoncé, la plate-forme numérique du parti d’extrême droite n’a guère évolué depuis son lancement. Onze nouveaux « cours » – lectures d’un élu, dirigeant ou proche du RN déclinant une thématique sociétale, politique ou historique – ont tout juste permis de mettre à jour le site, qui en comptait treize à son ouverture. Le responsable du projet, l’ancien sondeur Jérôme Sainte-Marie, reconnaît qu’un « flottement au printemps » a accompagné la naissance d’un outil censé « démontrer sans cesse le sérieux et la solidité du militant du RN ».

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Au Rassemblement national, le goût d’une « victoire idéologique » sans réflexion de fond

La suite n’a pas été plus féconde. Deux tribunes ont été relayées depuis mai 2023, loin du « rythme hebdomadaire » promis. Le « podcast », analyse en dix minutes d’un ouvrage par Jérôme Sainte-Marie, peine à soutenir une publication mensuelle. « Chaque semaine un billet de culture politique », annonce toujours le site.

La plate-forme promet des enseignements « exclusifs » ? Leur accès est effectivement conditionné à une adhésion au parti. Mais leur contenu est pour partie disponible gratuitement sur Internet. Plusieurs cours consistent en une reprise partielle – sans citation ni référence – de textes diffusés par des organisations ou institutions publiques.

« La finance pour tous »

Le module sur « la gestion de l’eau », composé par un « haut fonctionnaire » anonyme, reprend des passages entiers du site du service d’information sur l’eau ; l’analyse du « modèle israélien » copiant une note publiée par l’Organisation de coopération et de développement économiques. Des paragraphes du cours « La finance simplement », assuré par un « ancien élève de Sciences Po et d’HEC », ressemblent étrangement à ceux du site « La finance pour tous » repris par celui du ministère de l’économie. L’anonymat réclamé par l’auteur n’a pas été assuré par les gestionnaires du site, son nom apparaissant dans la version écrite de la leçon : Arnaud Odier, ancien directeur adjoint des études à l’UMP (devenu LR), aujourd’hui salarié en Suisse du Crédit agricole.

Aux côtés de ces contributeurs à l’identité partiellement dissimulée apparaissent des élus et cadres du RN, ou des auteurs proches du parti. Audrey Lopez, conseillère régionale en Bourgogne-Franche-Comté, est ainsi chargée du cours « L’étranger en situation irrégulière, la rétention administrative et la reconduite frontière ». L’élue avait relayé, le 28 novembre 2023 sur X, une brochure du gouvernement sur l’intégration des personnes réfugiées en milieu rural, et ajouté elle-même au document les images d’une mosquée, d’une femme voilée et d’un homme noir.

Il vous reste 25% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.