Meilleures Actions
Histoires Web lundi, mars 4
Bulletin

Alain Delon a été placé sous le régime de la sauvegarde judiciaire par un juge des tutelles du tribunal judiciaire de Montargis, a appris lundi 29 janvier l’Agence France-Presse (AFP) d’une source proche du dossier, confirmant une information de BFM-TV.

Dans un document consulté par l’AFP, le tribunal place « sous sauvegarde de justice » Alain Delon et désigne un mandataire judiciaire, qui doit assister l’acteur âgé de 88 ans « pour son suivi médical et quant au choix des praticiens assurant son suivi ». Le 10 janvier, les avocats d’Alain Delon et de son fils aîné, Anthony, avaient demandé la « mise sous protection » de la légende du cinéma, « pour raisons de santé », avait annoncé le parquet de Montargis.

Une expertise médicale effectuée par un médecin mandaté par le procureur de la République avait ensuite été réalisée le 13 janvier, selon ces mêmes avocats. L’ordonnance datée du 25 janvier du juge des tutelles note qu’un « dissensus existe entre les trois enfants de M. Alain Delon, s’agissant notamment de sa prise en charge médicale et des praticiens en charge de son suivi ».

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Alain Delon dans « Le Monde », le talent, les déchirures familiales et les opinions politiques

« Il est nécessaire, au regard du conflit entourant le majeur qu’un mandataire judiciaire à la protection des majeurs, neutre et impartial, soit désigné pour l’assister », ajoute le texte.

Une mesure d’un an renouvelable

La sauvegarde de justice est une mesure de protection de courte durée (un an renouvelable une fois), qui permet à un majeur d’être représenté pour accomplir certains actes de la vie courante, précise le site service-public.fr.

Elle est prononcée le plus souvent, mais pas forcément, dans l’attente de l’ouverture d’une tutelle ou d’une curatelle. La curatelle permet à une personne vulnérable d’agir seule pour les actes courants mais d’être assistée et contrôlée par son curateur pour les actes plus importants. La tutelle est, elle, beaucoup plus contraignante puisque le tuteur, nommé par le juge, représente la personne dans tous les actes patrimoniaux de la vie civile.

Depuis début janvier, les trois enfants de la star se mènent une guerre fratricide, par médias et justice interposés, jurant chacun vouloir protéger la légende du cinéma, à la santé déclinante depuis un AVC en 2019.

Ses fils, Anthony, 59 ans, et Alain-Fabien, 29 ans, estiment qu’Alain Delon est manipulé par leur sœur, Anouchka, 33 ans, qui leur aurait caché son état de santé et souhaiterait le ramener en Suisse. Frank Berton, qui représente la fille de l’acteur, a déclaré à l’AFP qu’Anouchka Delon « se félicit[ait] tout comme [lui] que la justice ait désigné un mandataire et se soit saisie de la difficulté. C’est une bonne chose ».

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Entre les enfants d’Alain Delon, le désamour en héritage

Le Monde avec AFP

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.