Meilleures Actions
Histoires Web samedi, mars 2
Bulletin

Deux personnes, visage masqué, se sont introduites jeudi 18 janvier dans le lycée Marguerite-de-Valois à Angoulême (Charente). Ils ont « légèrement blessé » une enseignante et un élève avant de prendre la fuite, a appris l’Agence France-Presse de source policière.

L’agression a eu lieu dans les toilettes lors d’un intercours vers 10 heures. L’élève a été « incommodé par du gaz lacrymogène dispersé par les intrus », selon la préfecture, tandis qu’une professeure s’interposait. Sur une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, on la voit recevoir un coup avant de tenter de rattraper l’un des agresseurs.

Motif inconnu

Les élèves et le personnel de l’établissement ont été confinés le temps d’une levée de doute, qui s’est achevée à 11 h 50. « Tous les enfants vont bien et reprendront le cours de leurs activités cet après-midi », rapporte la police de la Charente sur X. Selon la source policière, l’élève ciblé n’avait pas d’explication dans l’immédiat sur le motif de l’agression.

« Grâce à l’intervention des forces de l’ordre et de secours, la situation a pu être maîtrisée », s’est félicitée sur X la nouvelle ministre de l’éducation nationale, Amélie Oudéa-Castéra. Elle a salué « le courage » de la « professeure d’éducation physique et sportive de l’établissement [qui] s’est interposée lors de l’altercation ». « Je remercie l’ensemble de la communauté éducative qui […] a réagi de façon exemplaire et a fait bloc », a-t-elle ajouté, précisant que « les cours pourront reprendre demain matin ».

Le Monde avec AFP

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Share.
© 2024 Mahalsa France. Tous droits réservés.